A A A A

Infoline

40 20 80

info@shd.lu

52 clients de la fondation

Pauline - Gérante d'un café-restaurant, retraitée

76 ans - Gérante d'un café-restaurant, retraitée

Mes parents étaient propriétaires d’un café-restaurant. J’avais l’habitude d’être toujours entourée par des personnes et cela me plaisait. Ayant baigné dans cette ambiance depuis toujours, j’ai voulu à mon tour travailler dans ce milieu et me suis inscrite dans une école hôtelière. Cependant, à 20 ans, frappée par la poliomyélite (inflammation de la substance grise de la moelle épinière), j’ai été obligée d’interrompre mon parcours professionnel pour prendre soin de moi. J’ai tout d’abord cru ne plus jamais pouvoir marcher ou travailler. Je me rappelle encore ce monsieur qui me disait que je n’allais plus jamais de ma vie pouvoir servir un verre à quelqu’un. Ce sont finalement ces mots qui m’ont donné l’envie de me battre contre cette maladie et lui prouver qu’il avait tort. Les médecins m’encourageaient à suivre un programme de réhabilitation assidu qui a porté ses fruits.

Avec mon mari, nous avons donc ouvert notre café-restaurant. Je m’occupais de la restauration et j’investissais beaucoup de temps dans le perfectionnement de mes recettes. J’avais d’ailleurs été bien vite reconnue pour mon délicieux « Kuddelfleck », un plat typiquement luxembourgeois. Il se disait, que je faisais le meilleur « Kuddelfleck » du pays. Les quantités que nous préparions en hiver pouvaient atteindre une tonne. En été, nous vendions des frites près d’un camping. De cette façon je connais presque tous les habitants d’Echternach. D’ailleurs, lorsque je suis de sortie avec mon scooter, je rencontre toujours quelqu’un avec qui je peux discuter.

Dans la vie, j’ai toujours voulu subvenir seule à tous mes besoins. Ce credo est toujours d’actualité, mais d’un autre côté, il serait ridicule de ne pas accepter l’aide par fierté. J’éprouve de temps à autre des douleurs dans mes bras et des difficultés à marcher. Ainsi, depuis le mois de novembre, la Stëftung Hëllef Doheem me donne un coup de main pour me laver et pour m’habiller. Et ce sont ces petits gestes qui facilitent mon quotidien.

Lire tous les témoignages