A A A A

Infoline

40 20 80

info@shd.lu

52 clients de la fondation

Adolphe - Employé communal retraité

80 ans - Employé communal retraité

La nature a toujours occupé une grande place dans ma vie. La forêt a d’ailleurs été mon lieu de travail pendant longtemps. En tant qu’employé communal, j’étais chargé de couper les arbres. Il faut bien s’imaginer qu’à l’époque, nous travaillions avec du matériel très lourd. Les scies que nous tenions à deux pesaient quarante-deux kilos. Les arbres étaient parfois d’une taille impressionnante et nous en faisions tomber plus d’un.

Mes temps libres et mes loisirs étaient peu nombreux compte tenu du fait je travaillais beaucoup, le samedi inclus. Le dimanche était mon jour de repos. Mon emploi du temps chargé a contribué au fait que je me suis marié tard. J’avais 54 ans. Mon épouse et moi avons toujours le plaisir de partager notre vie ensemble. Ceci dit, nous gardons une certaine indépendance quant à la préparation de nos menus quotidiens. Ma femme est végétarienne et moi, je suis un grand carnivore. Quand l’envie me prend, je sais aussi me préparer des gaufres et des crêpes.

Mon passe-temps favori consiste à décorer ma maison avec des fleurs. Elles sont présentes partout chez moi. Dans mon village, on m’appelle le « Blummengeck », le fou des fleurs. J’ai aussi un cactus de Noël d’une taille impressionnante. J’en suis tellement fier que j’ai publié une annonce avec une photo de lui et de moi dans le journal pour en faire profiter tout le monde.

Comme vous pouvez le deviner, j’ai une vie bien active. Je bénéficie d’ailleurs, 2 fois par semaine, des aides de la Stëftung Hëllef Doheem pour nettoyer la maison et faire les courses avec moi. Les infirmiers de la fondation passent aussi chez moi tous les jours me faire mes injections d’insuline. Il s’agit là d’une aide bien précieuse dont je ne voudrais plus me passer.

Lire tous les témoignages