A A A A

Infoline

40 20 80

info@shd.lu

52 clients de la fondation

Frieda - grand intérêt pour le sport

95 ans - grand intérêt pour le sport

J’ai passé toute ma jeunesse dans la région de la Moselle. C’est un jeune cycliste italien du Sud du pays qui a touché mon cœur et qui m’a emmenée découvrir d’autres régions du monde. Après la guerre, nous sommes restés une dizaine d’années à l’étranger pour ensuite revenir au Luxembourg. J’ai alors travaillé chez « De versoffene Rousekranz », un local où se tenaient de nombreux spectacles de cabaret, de théâtre, de danse, ou autre art de la scène. Je m’occupais du nettoyage des locaux et je dois reconnaitre que ce travail me procurait beaucoup de plaisir. C’était un lieu dans lequel l’ensemble du personnel était très apprécié et respecté. Juste après mon départ, le local a malheureusement dû être détruit car il avait été construit sur des casemates et risquait de s’écrouler.

Compte tenu du fait que mon mari était cycliste professionnel à temps plein, j’ai aussi fait beaucoup de sport dans ma vie. C’était finalement la solution optimale pour passer un maximum de temps avec lui et pour garder la forme. Il a participé plusieurs fois au Tour de Belgique et au Tour du Luxembourg. On ne parlait pas encore de dopage à cette époque-là. A chaque course, mon mari avait un kilo de sucre sur lui et c’est de là qu’il puisait son énergie.

Aujourd’hui, je reste quelqu’un qui apprécie beaucoup le contact avec l’extérieur, d’autant plus que je vis maintenant seule chez moi. Le Foyer de jour « Elise de Roebe » me permet d’ailleurs, depuis 2011, de rencontrer régulièrement d’autres personnes. J’aime beaucoup les moments où nous chantons les chansons luxembourgeoises traditionnelles ensemble. Cela me rappelle toujours des beaux souvenirs de jeunesse. Par exemple, un jour dont j’aime beaucoup me rappeler est le jour de ma communion. D’habitude je portais des vêtements plutôt simples, mais ce jour-là était l’occasion pour moi de porter une belle robe blanche comme toutes les autres filles. Un souvenir mémorable. Et dans ma vie de tous les jours, j’aime garder une certaine autonomie. Je fais donc appel, depuis 2004, aux aides fournies par la Stëftung Hëllef Doheem, ce qui me permet de savourer les bons moments de la vie avec ma fille et lui permettre de profiter de son temps libre en toute paisibilité.

Lire tous les témoignages