A A A A

Infoline

40 20 80

info@shd.lu

52 clients de la fondation

Jos - Fermier retraité

84 ans - Fermier retraité

Mes parents et grands-parents étaient fermiers. Je les aidais toujours dans tous les petits travaux qu’il y avait à faire dans la ferme. Plus tard, j’ai décidé de perpétuer la tradition familiale et devenir moi-même fermier. La partie du métier que j’appréciais le plus était d’aller sur le marché pour vendre mon bétail. J’ai toujours été doué pour la négociation et j’ai donc toujours obtenu un bon prix pour mes différentes ventes.

Pendant la 2ème guerre mondiale, nous avons tout perdu, il ne nous restait que les vêtements que nous portions. A l’époque je n’avais que seize ans. Nous avons reconstruit notre ferme de nos propres mains. Pendant plus de 50 ans, j’ai aussi été membre du conseil paroissial. Je m’occupais entre autre de l’attribution des terrains. J’ai même participé à la rénovation de l’église du village en faisant la plus grande partie de l’organisation de ce travail moi-même. Il s’agit là d’un accomplissement dont je suis particulièrement fier. D’ailleurs, lorsque je vais à la messe aujourd’hui, c’est un peu comme si je me rendais chez moi.

Ma femme et moi avons eu une vie très heureuse avec nos deux filles et notre garçon. Nous avons toujours pris beaucoup de plaisir à être bien occupés. Pendant des années, la Stëftung Hëllef Doheem a soutenu mon épouse à travers différentes aides nécessaires au confort de sa vie quotidienne. Après son décès, je me suis retrouvé seul à la maison et je me disais que ce serait une bonne chose de ne pas rester chez moi à ne rien faire. J’ai donc commencé à fréquenter le foyer de jour « Am Schlass » à Wiltz deux fois par semaine. J’y suis encore aujourd’hui et je ne peux que me féliciter d’avoir pris cette décision. Grâce au foyer de jour, j’ai retrouvé un sentiment d’appartenance et de communauté. C’est quelque chose de très précieux et je ne peux que remercier la Stëftung Hëllef Doheem pour cela.

Lire tous les témoignages