A A A A

Infoline

40 20 80

info@shd.lu

52 clients de la fondation

Luce - Laborantine retraitée

81 ans - Laborantine retraitée

J’ai eu la chance de faire des études supérieures ce qui, à mon époque, était plutôt rare. J’ai fait des études de laboratoire pour devenir laborantine. Il était coutume qu’en première année d’études, les filles allaient en pension dans une famille. Je pense qu’aujourd’hui, cela n’existe plus. J’ai toujours éprouvé de la joie quand on me donnait la possibilité d’apprendre et de faire des recherches. La recherche et l’analyse sont les activités principales d’une laborantine, donc, je m’épanouissais. Mon mari était ingénieur et nous travaillions pour la même entreprise dans un atelier de construction électrique. Je faisais principalement des analyses de sang parce que c’était un lieu de travail où l’on utilisait des produits chimiques et où les employés étaient parfois exposés à des radiations.

Une de mes filles a habité pendant plusieurs années à Rome. C’était l’occasion pour moi d’apprendre l’italien. Venant de Belgique, je parle aussi le flamand et je comprends un peu l’allemand. Je commence tout doucement à avoir quelques notions de luxembourgeois, mais ce n’est pas une langue facile, surtout au niveau de la prononciation. En tout cas, mes visites hebdomadaires au foyer de jour « Elise de Roebe » à Larochette et les chansons luxembourgeoises que nous chantons m’aident beaucoup.

J’aime beaucoup me promener et rester en mouvement. Il m’arrive aussi de prendre ma voiture pour me rendre quelque part. Dernièrement, j’ai été faire une thalassothérapie que j’ai beaucoup appréciée. Je compte d’ailleurs en refaire une prochainement. Afin de rester le plus active possible, j’ai fait appel aux aides de la Stëftung Hëllef Doheem. Ils viennent tous les jours pour m’habiller, me laver et m’aider à mettre mes bas de contention. A vrai dire, je suis très satisfaite de leur service. De plus, une des aides qui vient chez moi est germanophone et me permet de rafraichir mes connaissances en allemand.

J’ai toujours eu un regard positif sur la vie, je pense qu’il n’est pas très utile de se plaindre tout le temps ou de se concentrer sur ce qui ne va pas.

Lire tous les témoignages