A A A A

Infoline

40 20 80

info@shd.lu

52 clients de la fondation

Pilo - Journaliste et modérateur radio/télévision retraité

75 ans - Journaliste et modérateur radio/télévision retraité

J’ai passé mon enfance à Bascharage. Lorsque je suis rentré au lycée, nous avons déménagé à Luxembourg-Ville et je suis allé à l’Athénée. Par la suite, je comptais travailler dans le domaine de l’économie et des finances. Mais une fois mon diplôme en poche, j’ai d’abord fait mon service militaire pour ensuite sauter sur l’opportunité de travailler comme journaliste dans le domaine sportif à la radio luxembourgeoise. J’ai toujours été intéressé par le sport et j’avais ainsi le sentiment d’avoir trouvé ma vocation. Les débuts étaient difficiles car les émissions  en luxembourgeois venaient seulement d’être créées et je n’avais pas de modèle à suivre. Ma créativité a été mise à rude épreuve mais a fini par payer.

Le plus important pour un journaliste étant d’être toujours informé, je me devais d’être professionnel 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Au cours de ma carrière, j’ai eu la chance de commenter de nombreux événements sportifs mémorables, comme par exemple, pour ne citer que ceux-là, le championnat européen de football en 1963 où le Luxembourg a gagné glorieusement contre l’équipe des Pays-Bas, ou les Jeux Olympiques de 1976 où Roland Bombardella terminait 3ème meilleur Européen. Bref, j’ai eu la chance de faire de mon loisir mon métier. Bien sûr, cela n’a pas été sans mal tous les jours et cela m’a demandé quelques sacrifices, mais en fin de compte, l’important dans la vie est de faire ce que l’on aime.

Aujourd’hui, même retraité, je me tiens toujours informé de l’actualité nationale et internationale. Je continue à pratiquer, tant que faire se peut, le vélo et la course à pied. Pour poursuivre cette vie bien active, je me suis cependant laissé convaincre par mes enfants à utiliser le service téléalarme à la suite d’une attaque cérébrale. Depuis, je n’ai pas encore dû d’appuyer sur le bouton mais je dois reconnaitre que c’est très rassurant de l’avoir sur moi.

Lire tous les témoignages